Bien manger pour être en bonne santé

Mange-t-on pour vivre ou vit-on pour manger ? Dans tous les cas, l’alimentation fait partie intégrante du quotidien de tout un chacun. Elle agit comme une arme à double tranchant. En effet, les habitudes alimentaires peuvent soit contribuer soit nuire à la santé. Dans l’idéal, il faudra tirer bon profit de chaque aliment. A cet effet, voici quelques conseils qui méritent d’être appliqués.

 

Favoriser les aliments sous forme végétale

Pour rester en bonne santé, les végétaux devraient constituer plus de la moitié de la nourriture totale en poids. Ils peuvent se présenter sous différentes formes : crue, sèche, cuite ou même fermentée. Cette préférence alimentaire permet de préserver la flore microbienne intestinale qui assure la digestion de la nourriture ingérée. Par ailleurs, les aliments végétaux sont riches en fibres. Ces derniers optimisent le taux de sucre dans le sang. Ils facilitent également le transit.

 

Lorsqu’on parle d’aliments végétaux, il s’agit des fruits et des légumes, ainsi que des céréales. Comme les indications nutritionnelles le recommande, consommer 5 fruits et légumes par jour contribue à un bon équilibre alimentaire. Pour varier les apports, on peut aussi acheter du souchet, un tubercule riche en minéraux, parfait pour les petits creux.

 

Privilégier les aliments à faible densité calorique mais à densité nutritionnelle élevée

La densité calorique représente le nombre de calorie contenu dans un gramme d’aliment. Consommer des aliments à faible densité calorique signifie donc qu’il faudra choisir des produits apportant beaucoup de matière mais peu de calories. De cette manière, le corps ne pourra tirer que du bien et du bon de ces aliments. Cette préférence alimentaire est d’ailleurs reconnue bonne pour la ligne. D’une manière générale, les aliments à faible densité calorique se réfèrent aux végétaux. On peut en manger à volonté sans craindre les problèmes de santé.

 

En ce qui concerne les aliments à densité nutritionnelle élevée, ce sont les produits qui sont riches en minéraux et en vitamines. Plus en mangez, plus le corps pourra bénéficier des nutriments utiles à son bon fonctionnement.

 

Consommer des aliments gras avec modération

Il faut savoir que certaines formes de graisses alimentaires contribuent à différentes fonctions biologiques importantes comme la fluidité du sang. Elles peuvent aussi limiter l’inflammation. D’une manière générale, l’apport en graisses se fera de façon équilibrée suivant les différentes familles. Ce sont les graisses saturées, monoinsaturées et polyinsaturées oméga-6 ou oméga-3. De plus, elles sont facilement assimilées par l’organisme et préviennent la formation des caillots de sang. Parmi les huiles bien équilibrées, il y a l’huile de colza. Elle convient bien pour l’assaisonnement. C’est donc un produit doublement gagnant.

 

Eviter les aliments industriels

Les aliments produits en usine sont le plus souvent « bourrés » de sucre, de sel et d’additifs chimiques sans valeur. De plus, les ingrédients ne sont pas tous explicités. De ce fait, on ne sait jamais ce que l’on mange, ni en quelle quantité. Dès lors que les aliments subissent une prétransformation en industrie, ils ne sont plus bénéfiques pour la santé. Aussi, ils peuvent contenir des substances chimiques, potentiellement toxiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.